Perfect Sense

Au milieu d'un monde frappé par une étrange épidémie qui détruit progressivement les cinq sens, un cuisinier et une brillante chercheuse tombent amoureux…

Réalisation : David Mackenzie

Scénario : Kim Fupz Aakeson

Année : 2011 - Sortie en France : 28 Mars 2012

Interprètes : Ewan McGregor, Eva Green, Ewen Bremner, Connie Nielsen, Stephen Dillane...

Musique : Max Richter

Fiche IMDB ICI

Fiche AlloCiné

Perfect-Sense_i02

Mr ans Mrs Asshole XD

Tout d'abord merci au festival de Dinard -et à son envoyé spécial ^^-  qui, à l'instar de celui de Sundance a présenté ce film en avant-première à l'automne dernier!

Une fois n'est pas coutume je renvoie d'abord à l'avis de cet envoyé made-in-breizh puisque je lui dois la découverte de ce film en plus de trouver son billet fort bien rédigé et éclairant : c'est ICI http://made-in-breizh.blogspot.com/2012/01/perfect-sense.html

 PerfectSenseTheatricalTrailer

J'ai beaucoup aimé ce film. Pour sa forme déjà : c'est filmé et monté d'une façon qui me plait, entre une caméra amateur proche des gens et des plans très cadrés, avec des éclairages sublimes, en extérieur mais pas que, et ces "images du monde" faisant documentaire-like, le tout donnant profondeur et/ou mouvement selon les moments.

J'ai aimé les dialogues avec le point d'orgue des opening et ending, poétiques et tout emplis de beauté.

J'ai également aimé les acteurs que j'ai trouvés brillants, alors que d’habitude, je ne raffole ni de l'un ni de l'autre... Je les ai trouvé ici crédibles, justes et touchants....

Si après la bande annonce je m’attendais à un film plus centrée sur la relation, j'ai également adoré le contexte "fin du monde" mis en abime.

Car ce n'est pas de la fin du monde qu'il s'agit mais de la fin d'un monde!

Celui dans lequel nos héros, et les gens vivaient....

Et quel cauchemar! Surtout que ces pertes s'accompagnent à chaque fois d'une mise mise en abime émotionnelle, vertigineuse : regrets et tristesse, peur, haine, amour, tout sera exacerbé avant la perte, la rupture entre le connu et l'inconnu...

Perfect_Sense_La_bande_annonce_1

L'autre question posée via cet enfant né à Berrlin qui lui n'est affecté par rien est que c'est bien de plusieurs mondes qu'il s'agit à présent, se chevauchant, s'entremêlant.

D'un nouveau pour les gens que l'on voit et qui se percutera, ou pas, et comment, avec le nouveau via les enfants à venir.

Le futur apparait comme un vaste mélange de connu et d'inconnu dans lequel tout repère est aboli, flouté, mouvant. J'aime beaucoup!

Et là aussi les scènes d'envie dévorante et la boulimie qui s'ensuivra comme le déchainement de haine seront tout aussi spectaculaires que particulièrement horribles, et angoissants!

Une horreur qui n'est pas sans me rappeler celle du roman de OGAWA Yoko "Cristallisation secrète" (dont je parle ici) , les deux oeuvres ayant beaucoup en commun, au-delà de m'avoir plu toutes deux.

Bref un film que j'ai trouvé magnifique, et très poétique et que je recommande vivement, mais attention ce n'est clairement pas un film d'action^^.

 

There is darkness...

There is nothing...

perfectsense11

 There is hope...