I ain't even sure what normal is anymore.

headTB_301

Retour à Bon Temps : enfin! ^_____^  et grand moment de plaisir jubilatoire  car je l'espérais et c'est fait (cf ma dernière ligne du 2.13 ^^)

Retour dans une ville qui panse ses plaies et autres derniers souvenirs pénibles pour cet épisode d'introduction-transition aux évènements qui vont occuper cette saison.

Rien de bien profond donc même si plus que jamais la notion de normalité, et de frontière,  est à remettre question et autres perspective mais un tour de chacun de nos personnages avec une place plus importante accordée à Terry, et Pam, ce qui est d'une excellente surprise!

Terry tout d'abord, depuis le début de la série je n'ai pas caché mon enthousiaste pour ce personnage, mon préféré et l'exemple parfait d'un des points forts d'Alan Ball et de la série :: des personnages secondaires, voire tertiaires exceptionnels et inoubliables, tous marqués, et marquants!

Mais tous et toutes avec leur identité, un caractère bien déterminé, presque indépendant de l'histoire et jamais un personnage secondaires ne servira ici de faire valoir! Tous sont des personnages, ni remplaçables, ni permutables, mais bel et bien des caractères uniques : bravo!

Pam ensuite qui nous régalera d'une scène dantesque, tout *elle-voit-la-vie-en-rose*...j'y reviendrais.

Je suis juste ravie que tous les deux aient plus de place car leurs scènes comptent dans mes moments favoris de cet épisode!

I know what you're going through.
That first kill, it's got a way of making you feel like that's all you are.

But you've got to know that

you are still a man that is capable of goodness and of heartbreak

and generosity of spirit.

DW511_175028DW511_173141DW511_173214

DW511_174927

And if you can cling to that with everything you got,

you gonna be all right.    

I promise.

Rien à rajouter, j'adoooore Terry, il est d'un humanité que je trouve touchante et rare, d'un optimisme assorti d'une lucidité tellement... juste!

J'aime ce regard un peu fou qu'il promène sur le monde et les gens, comment ce qu'il a vécu l'a changé et comment il l'intègre dans son quotidien, à sa façon, bizarre, mais pas tant, bref always my favorite^^!

Arlene aussi, toujours comme un cheveu sur la soupe je trouve qui en sort de belles, lol sa déclaration au Sherif Budd "But I have the utmost respect for y'all, because without law enforcement, we would be nowhere as a society", morte de rire quant on pense aux derniers évènements à Bon Temps, l'impliquant elle tout autant que Budd.... de la société il ne restait plus grand chose... entre l'animal et le social, l'animal l'avait emporté....

Et la crise de rire aussi,avec son "I don't know, Terry. I have to focus on my kids" : c'est  littéralement à prendre au pied de la lettre pour le coup, sauf qu'avec les récentes orgies, reste à savoir de qui elle va être enceinte!

J'ai également adoré sa crise après son altercation avec Tara *good-point*  "I hate when they make everything about race" : oui Tara a souvent raison mais tout ne se justifie pas par le prisme de l'analyse , comme de genre,  de classe sociales, ces éléments sont des composantes de comment notre société s'est construite et fonctionne, mais l'explication à tout....

Au-delà de Tara, cela pointe aussi comment une norme qui devient la norme explicative de tout est pesant, or "notre" monde impose pourtant, sans le dire une norme - qui n'est pas celle que Tara ramène sans cesse, le racisme- par défaut.. le monde occidental impose une norme, un prisme, blanc, bourgeois, hétérosexuel et masculin...... le wasp fondateur des état-unis ici et exclut ceux qui n'y correspondant pas, encore aussi, par le fait d'être le cadre implicite de référence...

Mais, et même si ces constructions participent à la construction de chacun, elles ne doivent pas faire l'impasse sur les relations impersonnelles. Tara classe sans cesse et étiquette sans cesse : blanc, noir, vampire, homo... et ne voit plus que ça... elle ne voit plus Bill, Sookie, ou même Arlene, qui est blanche, mais aussi serveuse, bas niveau d'étude, bas niveau social, mère célibataire.... et surtout qui est Arlene, une personne unique.... constituée d'un ensemble d'éléments changeants, se modifiant au fil du temps par ailleurs...

DW511_201792DW511_203806DW511_192857

Tara si percutante en saison 1 me semble virer hélas à la caricature d'elle-même, passive brisée, possédées, flouée (le vaudou), que reste-t-il d'elle, j'espère que cette saison va remettre le perosnnage sur une voie intéressante car je l'aimais beaucoup...mais c'est mal, très très mal parti hélas et avec sa mère, ça fait même carrément peur!

A ce propos faudrait pas non plus qu'elle oublie la miss que l'esclavage comme la domination l'exploitation n'est pas l'apanage des "blancs" mais que les black people entre eux reproduisent ce modèle, les riches écrasant les pauvres... les rapports de dominations sont hélas un modèle universel...

A ce propos je vais rebondir sur la société vampire telle qu'elle est nous est montrée dans la série : une société féodale fonctionnant sur la hiérarchie, le tout basé sur un système très rigide 'allégeance conditionné par l'âge mais donc la supériorité physique : quel cauchemar lol! Et je note que s'il y a des femmes en position de pouvoirs (et des Queendom lol) on n'a vu jusqu'ici aucun "colored people" à ces positions... Quant aux classes sociales et au travail, c'est pour l'instant nébuleux.... Si Eric a son bar, pour les autres.... je passe sur le glamourage de Bill pour faire ses courses! Du coup la notion de classe sociale...

I don't know what it is about me

that makes people think I want to hear their problems.

Maybe I smile too much.

DW511_201506DW511_179360

DW511_201667

Maybe I wear too much pink.

Franchement, pas grand chose à rajouter à ça : et oui le pouvoir des apparences lol! J'adore Pam avec son air d'aristo déclassée et désabusée! Je n'avais pas capté qu'elle était lesbienne sinon, mais ce n'est pas un problème lol (même si ça manque de bisexuel-les à Bon Temps XD)

Et puis voilà Pam toute en force tranquille avec son look d'housewives "But please remember, I can rip your throat out if I need to. And also know that I am not a hooker. That was a long time" bon un peu facile te presque décevant cet aveu sur son passé, ça n'apporte pas grand chose. Par contre, comment Eric l'a connu, et pourquoi il l'a transformé ça m'intéresse bien...

Shit! Fuck!

DW511_175369DW511_182675DW511_211463

DW511_175692

I am a freak of fucking nature.

Looool avec Jessica pour qui l'apprentissage de sa nouvelle condition ne va pas sans rebondissement, surtout qu'elle est laissée à elle même cet épisode...

Et *ouch* impossible de ne pas la trouver très très hot aussi....elle a porté l'érotisme de cet épisode à bras le corps pour moi...

Et on en revient à vieux, et éculé débat : le nu, et même le sexe -les deux ne manquant pas dans cet épisode- n'est pas forcément érotique, et parfois le "peu", ici, quelques boutons dégrafés, oui...

Le tout dans un décalé excellent :  Jessica s'est fourrée dans un sacré pétrin avec son "oppossum" mort lol! "On ne joue pas avec la nourriture" est un adage plein de sagesse surtout pour les vampires pour qui ça devient vite problématique! *mdr*

Bref pauvre Jessica, mais j'adore : la voir découvrir son état ses pouvoirs, les implications du tout sur comment vivre à présent, et sa personnalité candide : cocktail passionnant tout autant que gagnant et révélation avec Deborah Ann Woll *applause*

DW511_188856

Hoyt... ralàlà forcément vu les préoccupations de sa douce, il tombe comme un cheveu sur la soupe dans cet épisode, la scène entre deux faisait d'ailleurs passer du rire aux larmes (du moins pour nos deux tourtereaux). Et le voilà donc qui "s'émancipe" et s'en va vivre avec Jason : là aussi quel cocktail détonnant je dirais, ça ne va pas râter d'ailleurs.... Jason étant toujours ...jason!

No, that's the old Jason.

I wanna be new Jason.

DW511_196869DW511_209350DW511_178927

DW511_189319

So conscience off, dick on

and everything's gonna be all right. *air-connu*

Enorme le duo Andy/Jason qui se poursuit uni ici par le secret du meurtre d'Eggs puisqu'Ady déclare avoir tué le jeune homme, en "légitime défense"...

Jason toujours touchant entre sa candeur innocente et sa bêtise, il reste touchant alors que franchement c'était pas gagné, sacré prestation de Ryan Kwanten là aussi! Certes il joue de son physique avantageusement musclé, et d'une autre façon qu'Alexander Skarsgard (Eric) mais il dégage vraiment toute une gamme d'émotions, nuancée et cette épisode le montre bien, il y livre une sacré performance  du désespoir à la bêtise crasse en passant par la crise existentielle pleine de lucidité et il ers Jason à tout ses moment : bravo!

Grand moment dans cet échange avec Hoyt, et lol car il ne capte pas que Hoyt lui demande "subtilement" de l'héberger!

Hoyt : The truth has set me free.

Jason : That sounds like the same religious dog muck Steve Newlin was trying to sell me on. I'm starting to think the truth, it's poison.

Hoyt : Aw, you don't really believe that.

Jason  : Yes, I do. Look, man, people are always trying to fuck up other people's lives by telling lies about them. You want to really fuck somebody's life up? Tell the truth about them. They ain't never gonna be the same.

*ouch* profonde et juste réflexion de la part de Jason le benêt! Car oui la vérité est-elle finalement si libératrice, où ne fait-elle qu'enlever nos rêves et autres illusions... La vérité comme mère du cynisme ^____^, j'adore, Gregory House ne me contredira pas...

DW511_173027

Et du côté du cynisme et du désabusé c'est l'inspecteur Andy qui s'y colle plus que jamais! Tout va mal et rien n'ira bien et bon allez que chacun retourne à son rôle : que Jason remette sa bite en porte-drapeau et honore tout ce qui bouge, et tout ira comma avant, c'est à dire dans un semblant de bien, une routine qui fonctionne...

Quant au reste... à suivre pour voir comment il va gérer le retour à la normale... et le poids du secret! Mdr quant même avec Terry qui le console persuadé qu'il est rongé par le fait d'avoir tué Eggs... A les apparences, encore une fois....

What am I thinking about right now?

DW511_210026DW511_209430DW511_207964

DW511_198015

You know, in my brain. *mdr*

Grandioses ces moments aussi avec un Jason *mondieuquilestbête* comme jamais face à une couple de jeunes filles égarées bien charmante et dont 'ai cru jusqu'à la fin d'ailleurs qu'elles cachaient un secret quelconque, au hasard qu'elles étaient des loups garous! Mais non le charmant duo ne faisait vraiment que passer... lol, enfin comme on dit leur passage a presque permis à Jason de "se remettre en selle" sauf que non, il est littéralement hanté par le meurtre qu'il a commis et voit des trous (arf le jeu de mots XD et encore je m'arrête là) partout... Pas cool... mais ça donne lieu à des scènes surréalistes comme seule True Blood en concocte! Et là encore les apparences : les deux filles louches ne sont rien que deux filles de passage...

Il y a des coquin-es au scénario ^____^

Yvetta, meet Sookie, from here.

DW511_184650

Après le frère, la sœur! Guère mieux lotie à chercher partout son presque-fiancé disparu que ça intéresse personne et que tout le monde la rembarre car elle a n'a pas dit "oui" : la  crise de rire "your vampire friend realized he didn't want to be humiliated anymore and took off?" XD!

Et comme elle rembarre Budd aussi, j'ai adoré *et-toc* : We are all supposed to respect our elders, and since Bill Compton's got about a hundred years on you, I think he deserves at least a hint of your respect.

Sauf que pour Sookie c'est la crise de désespoir! Et perosnne qui la prend au sérieux! La voilà donc qui s'en va trouver Eric pour une rencontre au sommet...de la cave lol!

Je salue, là aussi, et une fois encore, l'excellente performance d'Anna Paquin qui joue sur tous les registres, à la perfection!

Even if I do want what is his.

DW511_180293DW511_184793DW511_195369

DW511_181010

Eric, nu, en plein coït à grande vitesse dans sa cage qui ne se départit pas de sa morgue et de sa langue acérée devant une Sookie qui reste imperturbable : magistral!

Eric le vantard aussi : franchement quelle humaine pourrait résister à 6 heures de copulation avec un vampire^^! Lol trop futile sur ce coup et comme il accumule les phrases allusives, j'adore, toujours avec ce mélange de détachement et de déclaration directe : il entretient le trouble, dans tous les sens du terme je trouve! J'apprécie de plus en plus...

how will you punish him?

DW511_195786DW511_199564DW511_196251

DW511_199787
Or her.

Sauf qu'Eric a d'autres chats à fouetter que Bill et Sookie car sa Majesté la Reine débarque avec le Magister, pour une enquête sur ce sale traitre de Vampire qui deale le sang sacré !

Franchement je ne sais pas si le Magister a été dupe mais le duo Eric/Queen sentait la culpabilité  plein nez, tellement pas subtils les deux que j'en ai bien ri!

Et la reine, c'est le comble de la déchéance pathétique, avec classe certes, mais pathétique, le pire étant que le dessous du trafic n'est rien d'autre que des ennuis avec le fisc *____* et la lassitude d'une vie longue et plus jamais surprenante... ce qui là est le quotidien des vampires I mean, isn't moral anarchy kind of the point? I can't think of anything more depressing than living by the law forever.. The pigs at the IRS* are breathing down my neck, and I need money now.

Franchement le coup du fisc ça casse le mythe, même pas dépravée tant que ça la miss... Mais sacré présence que ce personnage, quant à Eric avec leur société à la c**, il est mal barré, ça sent le dommage collatéral pour lui... Je passe sur le Magister qui doit avoir une super ouïe et qui s'il n'est pas parti à toute vitesse aura entendu la pathétique conversation des deux... Mdr quand même avec les micros dans le bureau d'Eric... Franchement pas une sinécure d'être un vampire! En terme de liberté de choix, ça se pose là!

Et je vais terminer avec un duo de choc et les scènes que je souhaitais depuis la fin du 2.13, toujours dans le registre du dommage collatéral d'ailleurs lol, pour Sam!

DW511_170726

Sam part à la recherche de ses parents biologiques, décidé cette fois à assumer sa nature et sa filiation.... Mais Sam pour vaincre Maryann a bu le sang de Bill et j'ai donc adoré quant c'est arrivé : et oui, la libido qui se réveille et provoque des pulsions sur le vampire donateur...

fnagtasy1

DW511_187229

fangtasy2

Là aussi les deux acteurs sont magistraux, touts en retenue et subtilité avec une attirance que l'on sent monter, crescendo...Magnifique et loool avec le réveil de Sam!

J'avais peur que la série n'ose pas, qu'elle nous serve les fantasmes hétéro de Sookie ou ceux homo de Lafayette, ce qui est convenu mais là, non, c'est logique, et justement pas convenu parce que Sam n'a a la base aucune attirance pour Bill, indépendamment justement de leur orientation sexuelle à chacun! Et on là une attirance qui cette fois n'est servie par aucun désir ou fantasme inconscient! Et puis bon la scène est magnifique!

Quand je pense que Sam voulait une vie tranquille dans la saison 1... quel chemin, et c'est loin d'être fini!

The Fuck You Crew!

DW511_1769092DW511_182344

DW511_203350

*Ouch* que ça va mal pour Bill par contre! J'ai eu mal pour lui! La séquence de découpe-nourrissage au cutter est éprouvante je trouve! C'est carrément de la torture!

Mais Bill ne manque pas de sang froid et arrive à s'en sortir avec un sang-froid (lol au sens propre et figuré XD) impressionnant! Car ses agresseurs craignant l'argent qu'ils manipulent avec des gants... et se révèleront être des loups garous! Depuis le temps qu'on en parlait : les voilà!  Et voilà le Fuck you Crew (j'en ri encore lol) qui est fucké je dirais et je pense que Bill qui s'est nourri comme il  les prévient avec élégance *such-a-gentlemen* va leur faire leur fête!

Et loL je trouve les gros mots jouissifs dans cette série!

Bill qui, gentleman un jour, gentleman toujours se nourrit avec élégance et compassion auprès de la vieille dame, c'était aussi touchant et beau, qu'horrible...

Cette solitude rompue et embellie par le vampire qui vient faire son marché... La classe Bill, j'aime beaucoup ce côté chez lui, sa façon d'être humain, vulnérable,touché par ce qui l'entoure.... bref tout ce qui le rend faible finalement...

Un retour tout en plaisir avec le début de cette troisième saison toujours servie par une atmosphère moite, des interprètes impeccables de A à Z, et des dialogues toujours savoureux, même s'ils sont moins percutants quant à leur fond. Et, plus que jamais les apparences sont trompeuses et la normalité une notion bien au-delà de ce qu'elle parait et.. au hors de propos!

J'adore! Vite la suite! (que je l'écrive surtout, j'ai vu les épisodes au fur et à mesure, j'avoue ^^)

 

*The IRS is the US government  agency responsible for tax collection and tax law enforcement. : les services fiscaux/impôts.