It is the story of our past and must never be forgotten.

DW509_50606DW509_44675DW509_15152

oui

Arf... De bonnes choses dans cette seconde partie mais un sentiment d'inachevé, de rendez-vous manqué au final...

L'impression déjà de deux histoires, presque deux écritures qui se superposent avec les quasi 10 dernières minutes de l'épisode,  magistrales, intenses, et ouch de mauvaise surprise!

Du coup ces 10 minutes sont tellement intenses qu'elles relèguent à l'arrière-arrière plan quasi tout le reste de l'épisode car on revient, brutalement dans le vif du sujet à savoir la faille et au passage et contre attente à ce moment de l'histoire Rory meurt et le Doctor ramasse un bout de Tardis dans la faille!

Ahhhhhh, le Tardis a explosé OMG, et le Doctor ??? Que va-t-il donc se passer, je suis très inquiète...

Du coup l'histoire avec les Siluriens parait bien anecdotique, sans compter qu'elle repose beaucoup sur une Ambrose que j'ai trouvé caricaturale et pas cohérente (mais l'actrice est photogénique lol).

Second point négatif, le narrateur : mauvaise idée de mon point de vue que les commentaires d'Eldane en introduction de cette seconde partie de l'histoire. Ce n'est plus le moment, ça n'apporte rien!

Pire, vu ce que j'ai lu sur Beans On Toast, *monsiteàmoi* ça gâche la surprise, pardon le choc, en balisant la tragédie de Rory .Car entre le "the terrible losses he suffered" en parlant du Doctor et l'excessif "I'd trust the Doctor with my live" de Rory (ben oui que River dise ça quelque épisode en arrière était "approprié, vu leur relation, et sa durée, mais là!!?) en début de cet épisode, on a effectivement le sort de Rory qui apparait scellé dès le début....

Fort heureusement pour moi, lol, j'ai râté les 10 premières de l'épisode lors de sa diffusion, et je me suis donc pris la mort de Rory de façon complètement abrupte et inattendue, et là, j'avoue : le choc!

Fantastic Rory, funny Rory,

gorgeous Rory.

DW509_35928

Nobody dies today!

DW509_48601DW509_48705DW509_48736

DW509_48828

Double choc puisque dès ce moment l'épisode bascule dans cet intense dernier quart occupé par le mystère de la faille (ouf qu'il revienne même si c'est de manière aussi mal gérée et ruine quasi tout le double épisode!).

Le drame va en effet crescendo dans des scènes toutes magnifiques, musiques incluses, puisque Roy est absorbé par la faille et son existence effacé! Le Doctor doit donc sauver Amy en l'enlevant de force du corps de Rory, l'enfermer dans le Tardis, fuir au plus vite et essayer de préserver ses souvenirs tout en faisant face à sa colère et son désespoir... *ouch*...

DW509_46263

DW509_47358DW509_45914DW509_47627

DW509_47977

Impeccables Matt Smith et Karen Gillian, juste époustouflants! Et excellents Arthur Darvill aussi, mais juste l'intensité dramatique Doctor/Amy est à son comble encore une fois avec cette scène, toujours emplie d'une tendresse que je continue de trouver inédite chez le Doctor (mais je n'ai vu aucun des épisodes classiques *shame*).

Après j'aimerais savoir dans quelle mesure ou pas, tout ce dernier quart d'épisode a été écrit, ou pas par Steven Moffat...tellement on replonge, et enfin dans la suite du 505...

Par ricochet, je m'interroge sur le rythme de cette saison, mettre le double Time of Angels/Flesh and Stone si tôt dans la saison était-il judicieux ? En effet, nous est révélée dans cette histoire la date fatidique ce qui somme pour moi le Doctor de "foncer" résoudre cette "énigme" or là on fait des tours (Venise) et des détours (Terre 2010, Van Gogh à venir) arf, je trouve ça illogique autant que frustrant!!

Je me demande s'il n'aurait pas fallu permuter ces épisodes ?!

I'm glad you're OK.

duo

Bon le reste de l"épisode et normalement le plus important à savoir la conclusion de l'histoire avec les Siluriens... Je vais essayer de faire vite -et court- car je suis impatiente de voir l'épisode suivant!

J'ai globalement l'impression raté là aussi, comme je l'ai dit on a là des ingrédients très shakesperien mais halas le résultat n'arrive pas prendre cette ampleur lyrique et dramatique que j'avais trouvé dans 42. Et pourtant : le partage et l'avenir de la Terre, l'humanité qui doit prouver qu'elle a le droit de co-exister avec une espèce plus évoluée, franchement, quel thème!

We're not monsters. And neither are they.

DW509_21274DW509_37744DW509_11916

DW509_36821

More similarities than differences.

Hélas, tous, et toutes pareils, sur Terre, ou sous Terre... et effectivement brillante remarque de la part du Doctor, il y a toujours du commun sur lequel s'appuyer pour dépasser les différences... Même si c'est la stupidité qui est équitablement partagée entre silurienne et humaine lol ^^!

Faiblesse déjà du côté des siluriens où seules les deux sœurs étaient dans la démesure adéquate : à situation exceptionnelle, personnages exceptionnels et ici on en a manqué. Le savant : fade, Eldane : éteint. (un dying leader ? lol)

Côté humain, on a des humains ordinaires trop même et c'est là où le bât blesse cette fois, contrairement à 42 car ici je n'ai pas trouvé les comportements cohérents, stupides, oui, mais injustifiées et tirés pour les les besoins du scénario...

Ambrose principalement qui pour moi aurait du faire volteface et s'effondrer lors du face à face vidéo où où l'échange est proposé. Elle a la preuve qui lui manquait jusque là : son fils, et son mari sont bien vivants, ça cadre avec ce que le Doctor disait, que les siluriens ont ripostés en croyant à une attaque mais qu'ils ne sont pas foncièrement hostiles!

Le poids de son erreur, et ses conséquences aurait du la terrasser car tout de même, elle a tué, et là elle l'apprends : pour rien! Mais non, contre attente et au mépris même de la vie de sa famille, elle continue!! *gné*

We have to be better than this.

In future, when you talk about this, you tell people there was a chance but

you were so much less than the best of humanity.

An eye for an eye. It's never the way.

Now you show your son how wrong you were. How there's another way.

DW509_14828DW509_43071DW509_14256

DW509_49390

You make him the best of humanity

in the way you couldn't be.

Franchement quels enjeux! J'adore le fond de cet épisode! J'ai aussi pensé à Children of Earth avec les plans D'Elliot en stase.

Bon je trouve aussi que le Doctor vit dans dans un conté de fées : "One person let us down. But there's a whole race of dazzling, peaceful human beings up there." Euh, les humains de 2020, j'ai un doute, hélas...

Comme sa façon, que j'ai trouvé inconséquente de faire négocier Nasreen et Amy au nom de la Terre, lol, au nom du pays de de Galles encore mais de la Terre! Ce même Doctor qui aidait l'UNIT et qui a des accréditations auprès de certains gouvernements, ça ne cadre pas, c'est totalement irréaliste!

Après je salue que les ambassadeurs soient des ambassadrices, tout comme les deux "bad guys" des deux caps qui sont des femmes, là encore, je trouve ça très "moffatien"... des rôles forts, portés par des femmes, là où d'habitude on a toujours des hommes....

L'enjeu aussi sera le futur des deux espèces sensée se retrouver et comme le résume Elliott : "This planet is to be shared. Yeah. I get you"* quant aux négociations sur le partage, le fait de vivre ensemble, siluriens et humains, le partage des ressources, le qui était là en premier, la "légitimé" "We used to hunt apes for sport. When we came underground, they bred and polluted this planet."..

Bref, difficile de ne pas penser à Israël et aux palestiniens, entres autres.... et les autres sont hélas nombreux... Bref, comme j'ai dit le fond de cette histoire est profond et m'interpelle, résonne...

Et une conclusion que personnellement je trouve tragique, amère, horrible avec cette hibernation, encore, poiur les siluriens repartis pour 1000 ans de non-vie, juste pour que les humains se préparent 1,000 years, to sort the planet out. To be ready. Pass it on. As legend, or prophesy, or religion, but somehow, make it known.

There are fixed points through time, where things must always stay the way they are.
   
This is not one of them. This is an opportunity, a temporal tipping point.
   
Whatever happens today, will change future events, create its own timeline, its own reality.
   
The future pivots around you. Here. Now. So do good. For humanity, and for Earth. [...]

Come on. Be extraordinary.*

DW509_40942

Quel tragique destin vraiment pour les siluriens, et cruelle décision de la part du Doctor je trouve : condamner toute une espèce, déjà massacrée par les humains à sommeiller, encore... :(

J'aimerais bien savoir comment Elliot va évoluer, si on va le revoir un jour, comme Hariet Jones. Sinon Nasreen plus effacée -mais personnage digne- dans cet épisode, quant à Mo et le grand-père, toujours aucun intérêt, enfin pas d'intérêt que ça^^.

Amy Pond, there's a girl to rely on. 

DW509_33813DW509_33591DW509_50295

DW509_14370

Don't you touch her!

Sacrée Amy tout de même! Bon, j'ai bien ri avec la polémique dans la polémique il semble qui s'exprime ici avec le :

Malachie : From the clothing, the human female appears to be more resistant to the cold than the male.

Amy *ptdr* : I dressed for Rio!

Ben en fait non, le pull, la veste, les collants, c'est pas approprié du tout, et c'est clair! Mais il semble que la miss soit attaquée pour son comportement et sa vêture, le tout étant jugé fort dévergondé et pas convenable, lol! Franchement quel faux débat je trouve, comme si le Doctor était toujours un modèle par ailleurs! Et bon focaliser sur ses tenues ou sa proposition au Doctor, bah quoi, rien de méchant, ni de choquant je dirais. Rose était aussi "choquante" de ce point de vue (même si c'était amenée de façon moins "directe")?. Bref, ça m'a fait rire sa remarque sur sa tenue, tellement je trouve que c'est décalée tiens! Et que là ne réside pas les -grandes- qualités- de la miss Amy Pond! Qui de ce point de vue, et comme l'a fait Jack Harkness avec un comportement pas forcément "convenable" (sic) remporte l'adhésion par ses autres qualités, et il y en a, et oui les apparences, orientations sexuelles etc  ne sont pas une fin en soi....

Beaucoup d'humour chez Amy dans cet épisode, qui vole le silurien et tente sa super mission de sauvetage lol OK, sorry, as rescues go, didn't live up to its potential, très "doctoresque ça", j'adore!

Je note pour le capillotractage again son "You boys and your locksmithery" , moi qui bloque (à tort je pense) sur la serrure du Tardis et les dents de sa clé depuis le 5.06... me voilà servie lol! Enfin, et je le redoute un peu car j'ai l'impression que toute cette repose sur n twist, et arf comme procédé... Réponse le 26 Juin 2010, j'espère qu'elle sera brillante!

Ah-ha, super-squeaky bum time!

DW509_27184DW509_42978DW509_11896

DW509_29765

Le Doctor passera encore dans cette seconde partie d'épisode du rire au larmes, des pitreries au drame, en passant par un peu de torture. Mais là où Moffat passe avec virtuosité d'un registre à l'autre, ici, l'alchimie ne prend pas, le tout reste morcelé... Mais séparément on a de sacrés moments!

Son : Ha! Never said that before, that's fab! Carry on! et son sonic screwdriver transformé en "deadly weapon" mdr, sans compter sa référence à Five Oh, that's much better, thanks! Not got any celery, have you? No, no, not really the climate, tomatoes, though, you'd do a roaring trade in those. I'm the Doctor *applause*

Personnellement, je trouve que le sonic-magic est utilisé encore de façon compulsive comme Eleven n'arrête pas de le faire, et d'ailleurs, là aussi, il y a un problème avec ce screwdriver qui souvent ne marche pas il me semble....

Par ailleurs, Ten s'était servi du sonic screwdriver comme "désarmeur" face au cybermen dans "The Age of Steel" (2.06)

Elliot, I'm sorry. I took my eye off you.

eleven

Un Doctor charmant aussi qui s'excusera (alors que soi disant il ne s'excuse jamais, cf le DreamTrick à propos d'Amy enfant justement!) auprès d'Elliott créant avec lui un peu du lien qu'il a crée avec Amy, communiquant quelque chose de sa vision de l'humanité, à son meilleure.... Un Doctor dans l'empathie aussi face à la solitude, et à la curiosité de Malachie...

I'm not an ape! Look at the scans!

Two hearts! Totally different! Totally not ape!

Remove all human germs,

you remove half the things keeping me alive.

DW509_23416

DW509_48921DW509_16770DW509_49474

DW509_23847

Intrigante remarque, faut-il la comprendre comme sa supposée demi-origine humaine évoquée dans le film de 1996 par Eight?! Je doute, j'ai pris cela comme un boutade dans le film et même si le Doctor est proche des humains par l'allure physique, il est surtout proches d'eux affectivement... Sauf que là, il semble souffrir, et bref, si quelqu'un peut m'expliquer... uo c'ets juste une histoire de biologie gallifreyenne ? (j'aurai tendance à le penser).

Cette scène m'a moins touchée que celle om Nine était enchainé dans le laboratoire de Van Statten (1.06) ou celle où il lutte contre la possession du soleil dans 42... Dommage...Vraiment dommage... Trop de choses mal développées dans ce double épisode...

Not here. Not now. It's getting wider.

DW509_43795

The Angels laughed, when I didn't know. Prisoner Zero knew,

everybody knows, except me!

DW509_50464DW509_45852DW509_50088

d

Et le retour de la faille avec un Doctor abasourdi, et en même temps, pourquoi? Le silence est tombée sur Venise, sur terre et au XVIème siècle, la faille était au 51ème siècle sur Alfava Metraxix, pourquoi est-il surpris de la trouver là!! Désespéré je comprends, en même temps, il ne fait que fuir le problème, qui ne cesse de le rattraper et ici de prendre une bien funeste tournure.... Car *ouch* c'est un morceau du Tardis qu'il récupère....

Je note aussi que tout tourne aussi autour de la mémoire : Amy doit se souvenir de Rory, Le Doctor doit se rappeler des aliens fish, ici le narrateur entame par ce qu'il ne faut pas oublier...

Donc Amy touchée dans son histoire personnelle perd le souvenir de Rory....Don't forget him. If you forget him, you'll lose him forever. [The clerics on the Byzantium]They weren't part of your world. This is different... this is your own history changing.  You have to make it OK. It's going to be hard, but you can do it, Amy.

Oui il va falloir qu'elle y arrive car c'est là l'unique solution aux terribles évènements qui arrivent j'ai l'impression... Reste à savoir, et ça devrait très vite arriver quand le Doctor va comprendre plus de choses et remonter dans sa propre TimeLine, avertir Amy dans la clairière du byzantium, etc....

Et arf, le Tardis qui explose... explosion du début de saison et on serait dans un "monde parallèle" les fameux 6 mois de retard manqués par le Doctor... bref...Et River qui tes-elle, qui tue-t-elle, le Doctor? Afin de sortir de ce monde qui serait comme un des rêves du psychique pollen??

Bref j'ai vraiment hâte d'avancer dans la résolution de cette histoire, mais qui hélas se superpose, et c'ets flagrant ici, à la trame habituelle des épisodes indépendnats et la casse... Vraiment, j'ai l'impression de 2 histoires superposées dans cette épisode, une très excitante, et inquiétante qui efface l'autre... Ceci dit cet épisode contient pas mal de bonnes choses, il vieillira peut-être bien...

L'avenir me/nous le dira...

The pleasure was all mine.

DW509_49748


*ps : écrit avec l'inspiration de Muse et tout particulièrement "Butterflies and hurricane" version Wembley Live) dont les paroles résonnent tout particulièrement  avec cet épisode...