"I'm doing my best to mainstream"

TB_105
"You cannot be frightened of everything
you don't know in this world."

Épisode génial : je me suis régalée et sa première moitié est culte je pense ! Énorme tout ce début d'épisode avec Bill et les réactions des habitants!

On est dans une satire de la différence complètement jouissive où l'on voit bien que l'ignorance et les préjugés sont quelques chose d'aussi terrifiants que ... ridicules !

Cela commence avec les chants Tuvan, où j'étais écroulée littéralement de rire avec Sookie qui prend Bill pour un pervers d'écouter ça, parce qu'elle ne connait pas (on ne rit pas, j'ai un disque chez moi " voix de l'orient soviétique" chez musique du monde ^^, mais bon j'ai pas mal étudié les khoomei des mongols et les Tuvan en font aussi ptdr)!

Mais rien que ça c'était énorme et donnait le ton de cet épisode qui est assez surréaliste ! Ça continue avec la mère de Hoyt en train de vouloir enlever la "Giant Cross" de l'église au cas ou Bill se consumerait sur place :))! Idem avec Arlene à ses enfants "no darling, we are white, he's dead" ! On est à la galerie des monstres, c'est énorme ! Et Bill qui durant tout ce temps les écoutes et je ne sais comment garde son calme, j'aurai éclaté de rire je pense ! Idem avec le pathétique gang de la gousse d'ail^^.

Et là on commence à découvrir William Comptom : cynique, drôle, désabusé, blessé., juste un vampire, pas une légende ou un surhomme, encore moins un mythe.. et comme il le dit qui tente de s'intégrer. Cet échange avec Sookie, une Sookie complètement désemparée et effrayée (on le saurait à moins ceci dit) m' fait mourir de rire :

Sookie : And don't tell me that's what vampires do.

Bill : I'm doing my best to mainstream.

Sookie : Suckin' the blood from a police officer is not mainstreaming.

PTDR!

Et là encore, pénétrer l'envers du décor grâce à la super ouïe de vampire de Bill donne une saveur limite interdite à la scène, on a la fois le visible et l'"invisible" comme Sookie nous le permet en nous faisant entendre les pensées de tous... J'adore!

Là aussi belle allégorie sur la différence avec une Tara qui nous sort encore sa "petite remarque", avec un petit sourire moqueur  genre "vous l'attendiez, la voilà ma petite phrase" sur les parallèles blancs/Noirs et toujours par extension hommes/femmes, riches/pauvres, d'ailleurs Tara est une femme, noire, pauvre...

vlcsnap_3801428

Et toute cette scène d'un Vampire "s'intégrant" dans cette communauté de Louisiane avec la guerre de Sécession en toile de fond (et la Louisiane qui se battait pour garder le régime de l'esclavagisme en plus) bref : ENORME !!

Énorme aussi l'échange sur le cousin de l'inspecteur Andy Bellefleur, Terry qui a été à la guerre en Irak et a tué des soldats irakiens : d'un point de vue (celui de la "nation") c'était bien et donc pas condamnable comme Bill qui a tué des humains pour se nourrir...non ? Mais d'un autre point de vue, il a tué : et c'est mal...non?

D'ailleurs Terry viendra chaleureusement étreindre Bill à la fin de son speech O__O ^^!

A noter aussi les échanges de Sookie avec sa grand-mère :

Sookie : I don't think Bill and I have very much in common. He doesn't think like we do, he doesn't feel the way we do, if he feels at all.

Gran : Well, I know that if I had a chance to know somebody who'd experienced the world differently. I'd see it as a blessing and not something to be scared of.

Alors là! Tandis que Sookie fait machine arrière, par peur, car on le voit à l'église, elle est toujours séduite et fascinée par Bill, c'est sa grand-mère qui fait preuve d'ouverture d'esprit. "Il ne faut pas avoir peur parce que c'ets différent"... Attitude qui vaudra à la grand-mère des menaces vitupérantes comme nous le voyons en début d'épisode...Et effectivement les menaces proférées au téléphone vont se révéler prophétiques : Gran est  trouvée égorgée...

Le Ku Klux Khan anti-vampire local fraichement créé ?

Car la piste des vampires semble être définitivement enterré avec cette fantastique scène de l'interrogatoire de Bill et de sa "confession" : un corps fraichement mort et gorgé de sang est irrésistible pour tout vampire qui le boirait jusqu'à la dernière goutte...

vlcsnap_3844349

vlcsnap_3791125

Ou alors ce chien décidément de plus en scary,et pour ma part, je pense que Sam est une sorte de polymorphe et qu'il se transforme en chien... Et il y aurait juste deux chiens... En tous les cas, il fait peur le chien et il suit Sookie partout quand elle n'est pas avec Sam qui plus est...

Sam, dont nous apprenons, sans surprise, que ses pensées sont différentes, parfois des mots, ou des sons, mais pas des images comme les autres... Sam aussi dont on ne sait rien sur les origines nous dira Sookie : such a surprise!^^

Un Sam qui va se prendre un râteau d'ailleurs (bien fait, lol il commence à me faire flipper) par Sookie qui l'accuse de se déclarer une fois qu'elle se soit intéressé à quelqu'un d'autre et pas avant !Et effectivement moins de 24h auparavant elle échangeait presque un baiser avec Bill le ténébreux blafard... et là c'est avec Sam que cela se conclut : suh a surprise tout de même avec un Sam entreprenant, mais un Sam qui a l'air tout aussi, voir plus jaloux et possessif que Bill : comme il s'énerve quand il apprend que Sookie a embrassé Bill O__O!

vlcsnap_3847192

Et je ne sais pas pourquoi, pour un mec aussi louche et qui a l'air aussi peu humain, il est drôlement remonté contre les vampires : pourquoi ? En tous les cas, là il devient de plus en plus en plus inquiétant je trouve et je n'arrive pas du à le cerner, entre le jeune homme serviable et timide et cet homme mystérieux et enflammé...

vlcsnap_3815304

Autres moments forts de cet épisode : Jason ! Jason l'archétype de l'être humain pris dans ses désirs et conduits par eux, un humain aussi "brave" qu'il est crédule! Un Jason qui va se faire "glamorer" par un diabolique Lafayette... Comme quoi, pas besoin d'être un vampire pour prendre l'ascendant sur les autres, il suffit de choisir les bons mots, au bon moments... Belle allégorie encore que cette scène qui endoctrine Jason non pas dans une secte mais à la drogue de la "vie" : le V, qui comble d'un de mes énième fou rire se déguste en hostie improvisée *clap*.

Jason ceci dit je crois qu'il serait capable de se faire hypnotiser par un cornichon anyway... *soupir-profond*

Et Tara qui va engueuler son cousin : mdr :"Givin' vampire blood to Jason is like givin' Ho Hos to a diabétique."! :))

Je passe sur la conclusion avec Jason : trash au propre comme au figuré, j'étais pliée quand même! Et Hoyt, peuchère, j'adore, qui réfléchit s'il raccompagne la fille, car il n'a pas senti d'étincelle (la "spark" du titre) et qui essaie le True Blood pour voir s'il devient différent : là encore belle métaphore... *clap*

Et on va assister à des scènes là encore hallucinante avec un Jason complètement "high" qui va déclarer sa flamme (mdr "c'est comme de pisser sur les fils électrique") à une Tara (ouf) toujours aussi lucide et avec un des principes infaillible...

Et une magnifique scène entre eux deux, chargée d'érotisme et d'électricité avec les sens de Jason boostés et désorientés et une Tara prise au dépourvu, mais qui réagit vite!

vlcsnap_3803429

vlcsnap_3843102vlcsnap_3843135

Et c'est décidé, j'aime pas Lafayette même si sa scène avec les Aids burger était géniale et là encore, après le racisme, c'est une autre phobie et un autre ostracisme qui sont abordés : l'homosexualité et le sida : énorme cette scène et sacré prestation du comédien qui est vraiment excellent... *ouch*

vlcsnap_3845331

Autre moment très fort de l'épisode : la plongée dans le passé de Bill, qui nous révèle toutes ses blessures et qui se révèle un homme d'un autre temps, un homme honorable, mis au bans de la société contre sa volonté, un homme de principes... J'ai adoré voir sa chute, le suivre dans son passé d'humain. Toute son aura "surhumaine" s'envole ici pour plonger dans ses blessures et regrets et William Compton pleurera d'ailleurs deux fois dans cet épisode : sur sa vie et son bonheur perdu...

Là encore, à l'encontre des séries, films ou livres actuels, rien de glamour dans sa vampirisation, assez trash et horrible même, à contre-pied encore de l'imagerie en vogue : j'adore! Bill se fait violer et sa vie lui est volée dans tous les sens du terme et plus de 100 ans, on sens bien qu'à choisir, ce n'est pas vampire qu'il choisirait... Enfin à ce stade de la série, c'est comme ça que je le ressens *__* Il a perdu son étincelle lui... Sparks fly out of his body...and his life... Pour ce qui est de son esprit, à suivre je pense car Sookie a l'air de lui inspirer quelque chose de vraiment fort....

vlcsnap_3855279vlcsnap_3856018vlcsnap_3856168

vlcsnap_3856440

Bref un épisode que j'ai adoré et qui m'a rassuré : point de "Sookie mène l'enquête", d'ailleurs elle est assez en retrait et surtout des dialogues et de scènes virtuoses, cultissimes je dirais!! Et là encore un rythme, des images, éclairages et des cadrages majestueux !

Stephen Moyer qui m'avait laissé un brin sceptique était très bien : on sent et on voit bien l'usure et la fatigue du personnage qui n'est pas qu'intérieure... Quant à la fin : OMG, je ne m'y attendais pas et quel choc, je veux dire, c'est aussi violent l'inattendu tout de même et très surprenant, j'aime beaucoup que la série nous montre aussi que rien installé, tout semble du coup très instable!

Bon j'aimerais bien qu'on revienne sur le développement des sens de Sookie depuis son blood-sauvetage du début, idem pour le lien qui les unit puisque elle est désormais "liée" qui peut la sentir...

En tous les cas du grand Alan Ball et j'espère que cela va continuer sur cette lancée ! J'adore et surtout en plus de la claque, quelle originalité aussi ! On est dans un mélange et une réinvention des genres assez incroyable.